Accueil
La compagnie
Projets
Créations
Ateliers et stages
Partenaires
Contact
Facebook

Projets

Ma Lutte et Mes Rêves

Ma Lutte et Mes Rêves

Quelles sont les moments clés des luttes pour les droits civiques dans notre histoire ? La lutte doit-elle être forcément violente ou peut-elle être pacifique par l’expression de son combat ? Comment représenter via la création artistique, la colère, l’injustice et l’espérance ? En quoi les luttes et les rêves sont-ils indissociables ?

Ma Lutte et Mes Rêves est né dans le prolongement du projet européen Atlas qui s’est déroulé à Torcy en collaboration avec la MJC André Philip et a donné naissance à une performance (théâtre, vidéo, musique) présentée lors d’un festival international au Théâtre Powszechny de Varsovie en Pologne.

Le point de départ de ce projet est le constat partagé d'un désengagement politique croissant chez les jeunes générations dû à une perte du "sens du collectif" et à une incapacité de maîtriser un futur incertain.

Ma Lutte et Mes Rêves : un projet artistique citoyen

Par une confrontation à des moments de luttes pour l’obtention de droits dans l’histoire de notre pays, le projet vise à replacer le citoyen comme acteur d’un monde à parcourir ensemble.

Lutter ensemble c’est aussi renouer avec le collectif, contre l’individualisme et renforcer l’estime de soi en se donnant une place et un rôle à jouer dans un système que l’on peut déjouer par une lutte réfléchie, organisée et pacifiste. C’est aussi replonger dans des droits que l’ont croit acquis depuis toujours et qui ont été le fruit de longs combats menés par nos ancêtres grâce à leurs rêves.

Ce projet met chaque citoyen en quête de la reconstitution d'un puzzle : celui d’une histoire à la fois individuelle et collective.

Transmettre les histoires des luttes en France

Revenir sur les différentes formes de combats civiques menés en Europe, c’est savoir reconnaître ce qu’on a obtenu par un long combat et qu’il est précieux de ne pas perdre.

Comment en sommes nous les héritiers ? Quels sont les jardins secrets des jeunes dans certains cas pour qui la lutte n’arrive pas à s’exacerber de manière construite et civique et se transforme parfois dans son pire travers en fondamentalisme ?

“Si nous voulons changer le monde, il ne faut rien attendre : il faut agir, tout donner, car c’est en donnant que l’on reçoit”. Pour autant, “s’il est nécessaire que les jeunes des quartiers populaires se prennent en charge, s’arment d’une morale de la responsabilité, (…) il est tout aussi impératif que la société française change radicalement son regard sur les quartiers populaires et les personnes qui y vivent – les jeunes en particulier” Toumi Djaidja, initiateur de la Marche pour l’égalité de 1983.

 

Les partenaires de Ma Lutte et Mes Rêves :

La Ferme du Buisson - Scène nationale de Marne La Vallée, Le Collectif 77, La Ferme du Couvent – MJC André Philip, L'OMAC, La Ville de Torcy, Evasions urbaines, la Préfecture de Seine et Marne, la DRAC Ile de France, La Fondation Paris-Habitat.